Le Pôle Thématique d’Excellence « risque vectoriel » vise à élargir la réflexion et à intensifier les interventions autour des problématiques de surveillance entomologique, de résistance aux insecticides, de lutte anti-vectorielle (LAV), des impacts des insecticides sur l’environnement et du lien entre les dynamiques des populations de vecteurs et les maladies transmises tenant compte des changements environnementaux et climatiques. C’est ainsi que, dans l’optique de mieux cerner cette problématique il est envisagé de maintenir un travail en réseau pour une réponse concertée, inclusive et efficace dans les Etats membres et au niveau régionale. Le réseau fera appel à une expertise de qualité pour des questions très spécifiques.

ORIENTATIONS STRATEGIQUES

  • Cartographie des principales espèces vectrices de maladies
  • Innovation en surveillance et outils de diagnostics
    • Renforcement de la collaboration entre les différents acteurs impliqués dans la surveillance des maladies vectorielles et des vecteurs
    • Surveillance des vecteurs invasifs et des pathogènes aux ports et aéroports
    • Développement d’outils de diagnostics des vecteurs et des maladies vectorielles
  • Prévention et contrôle
    • Surveillance de la résistance aux insecticides
    • Renforcement des capacités nationales et régionales de lutte anti-vectorielle

REALISATIONS

Lancement de l’intégration a travers des ateliers dans la région regroupant les acteurs de LAV, surveillance et labo :

  • Formations LAV des techniciens des EM, à La Réunion dès le début du projet

  • Tenus des formations régionales en 2014 et 2017 sur la surveillance de la résistance des moustiques aux insecticides (tests phénotypiques).

  • Evaluation des dispositifs LAV/Entomologie dans les Etats membres en 2017 par l’IPM, en préparation à la lutte contre les arboviroses et spécialement le Zika

  • Atelier régional sur la thématique RV tenu aux Seychelles en janvier 2020

  • Retours d’expérience entre Maurice et La Réunion (visites d’échanges, partage d’expérience)

  • Téléconférences thématiques régulières

  • Etat des lieux du risque vectoriel (audit technique « risque vectoriel »)